Newsletter Jeudi-Noir – Rendez-vous avec Borloo et première réunion générale

<<< Flash Spécial >>> Jeudi-Noir est invité par Jean-Louis BORLOO, ministre de la Cohésion sociale de l’Emploi et du Logement, le 3 décembre 2006 16H…
Après quelques mails sans réponse, Jeudi-Noir a décidé d’aller demander rendez-vous directement, en s’invitant lors d’une conférence de presse ! Nous étions donc 3 faux journalistes mais vrais militants à la conférence de presse que le ministre donnait le 22 novembre.
Voir la vidéo de cette intrusion en ligne : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article56

A cette occasion, Jeudi-Noir compte mettre en question l’action du gouvernement face à un mal-logement généralisé, et fera état de propositions simples et d’application immédiate pour contrer la spéculation immobilière et apporter un début de réponse à ce problème fondamental.

Pour préparer cet entretien de manière participative, Jeudi-Noir lance un cahier de doléances en ligne sur son forum : »Vous aussi, invitez vous au débat ».
Rendez-vous ici :
http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article56

Surtout, nous vous proposons une première reunion pour faire connaissance et discuter de ce rendez-vous et des prochaines actions de Jeudi-Noir…;

Rendez-vous JEUDI 30 NOVEMBRE à « la Petite Roquette »
20h – 6 rue St Maur dans le 11ème arrondissement
M° Voltaire

——–

Retrouvez en ligne la dernière prestation de Jeudi-Noir: photos et videos sur http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article54

A Jeudi !

L’équipe du Jeudi-Noir.org

—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-
www.Jeudi-Noir.org
La révolte des jeunes en galère contre le logement trop cher
—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-—————-

Contexte : Quelque chiffres pour cerner le malaise générationnel du logement

Merci à l’Observatoire des Inégalités ! http://www.inegalites.fr/

Synthèse en 3 points…

I – La dépense du logement selon l’âge…
Le taux d’effort net (part du loyer sur le revenu), après allocations logement s’élève à 22 % du revenu des moins de 25 ans : il grève d’autant leur niveau de vie. Il n’est que de 4,5 % pour les 60 ans et plus.
Quelques détails ici : http://www.inegalites.fr/spip.php?article559

II – Cout annuel brut du logement selon l’âge :
Le montant annuel moyen des frais de loyer hors charges s’élevait à 3.356 euros pour les ménages dont la personne de référence était âgée de moins de 25 ans, 3.059 euros pour les 25-34 ans, alors qu’il descendait à 1.957 euros pour les 35-44 ans et ne cessait ensuite de décliner pour les tranches d’âges supérieures, atteignant 838 euros pour les 65-74ans
c’est ici : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article22

III – Des générations moins bien payées :
En 1975, les salariés de 50 ans gagnaient en moyenne 15 % de plus que les salariés de 30 ans, les classes d’âge adultes vivant alors sur un pied d’égalité. Aujourd’hui, l’écart est de 40 %.
En 1977, les salariés de 30 à 34 ans gagnaient 1,5 % de moins que la moyenne des salariés… 10 % de moins en 2000.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article57
==> Conclusion en forme de provocation par Jean-Pierre Petit, directeur de la recherche économique à Exane BNP Paribas (Tel du standard : 01 44 95 40 00)
« Les baby-boomers n’hésitent pas à multiplier les engagements qui pèsent sur les autres classes d’âge. [Cela] illustre les choix d’une génération égocentrique et rentière qui finit par euthanasier ses jeunes pour perpétuer son bien-être. »

—————————————————————————————————————————————————————-—————-

Pour mémoire

10% des logements de Paris sont vides… (soit 136.000, et 2 millions pour la France entière)

Photos et vidéos des incrustes festives de nos interventions… :
http://www.jeudi-noir.org/spip.php?rubrique9

——————————————-

Pour vous désinscrire, rendez vous ici : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?rubrique8

Newsletter 3

www.jeudi-noir.org – Newsletter n°3

La révolte des jeunes en galère contre le logement trop cher

Bonjour,

Voici les dernières nouvelles sur le front du logement…

Depuis son lancement, il y a moins d’un mois, Jeudi Noir a organisé 6 grosses fêtes dans 6 appartements mis en location par des particuliers….

Voir les résumés en images et vidéos ici : http://www.jeudi-noir.org/ecrire/?exec=naviguer&id_rubrique=9

Prendre pour cible les propriétaires particuliers pour dénoncer l’attentisme sur le mal-logement, ça parle à tout le monde, c’est fun et ça marche (voir par exemple notre revue de presse, non exhaustive ! http://www.jeudi-noir.org/spip.php?rubrique12)

D’ailleurs n’hésitez pas à lancer vos propres actions, on ne demande qu’à les relayer. Un kit d’inspiration est à votre disposition : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article29

Mais ces actions en direction des particuliers ne sauraient suffire…

C’est pourquoi Jeudi-Noir lance un grand

appel à témoignages

sur les pratiques des agences immobilières !

Ensemble, établissons la liste noire des agences immobilières

Rendez-vous ici : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?article50 N’hésitez pas à faire tourner cette liste, le but est bel et bien de recenser le maximum de témoignages concernant ces abus, à la vente comme à la location.

Aujourd’hui, les politiques publiques, loin de jouer un rôle régulateur, ont au contraire entretenu la spéculation sur le marché immobilier. A l’heure actuelle, les propriétaires sont les principaux bénéficiaires des politiques du logement tandis qu’en surpayant leurs loyers, en jonglant entre les situations précaires ou même en s’endettant sur 25 ans, ce sont les jeunes et les faibles salaires qui paient la facture de cette non-régulation.

Or les marges de manoeuvre existent, pour à la fois favoriser l’offre de logements (rationnalisation des exonérations fiscales type Robien, qui coûtent très cher mais sont mal orientées, ou application réelle et renforcée de la taxe sur les 2.000.000 de logements vacants, 136.000 rien qu’à Paris) et soutenir la demande (ré-aménagement des aides au logement pour qu’elles n’entretiennent pas la spéculation, réflexion sur les circuits des logements sociaux…).

Imaginez, il y a d’après l’INSEE 10% de logements vacants à Paris !!!!

A nous de nous mobiliser pour interpeller ces pouvoirs publics.

Et pour ce faire, quoi de mieux que de faire la fête ?

Rendez-vous très prochainement lors d’une réunion pour mieux faire connaissance, et pour organiser de nouvelles actions militanto-festives !

A bientôt

L’équipe de Jeudi-Noir

www.jeudi-noir.org

————————————

Quelque chiffres pour cerner le malaise générationnel du logement

Merci à l’Observatoire des Inégalités ! http://www.inegalites.fr/

Synthèse en 3 points…

I – La dépense du logement selon l’âge…

Le taux d’effort net (part du loyer sur le revenu), après allocations logement s’élève à 22 % du revenu des moins de 25 ans : il grève d’autant leur niveau de vie. Il n’est que de 4,5 % pour les 60 ans et plus. Quelques détails ici : http://www.inegalites.fr/spip.php?a…

II – Cout annuel brut du logement selon l’âge :

Le montant annuel moyen des frais de loyer hors charges s’élevait à 3.356 euros pour les ménages dont la personne de référence était âgée de moins de 25 ans, 3.059 euros pour les 25-34 ans, alors qu’il descendait à 1.957 euros pour les 35-44 ans et ne cessait ensuite de décliner pour les tranches d’âges supérieures, atteignant 838 euros pour les 65-74ans c’est ici : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?…

III – Des générations moins bien payées :

En 1975, les salariés de 50 ans gagnaient en moyenne 15 % de plus que les salariés de 30 ans, les classes d’âge adultes vivant alors sur un pied d’égalité. Aujourd’hui, l’écart est de 40 %. En 1977, les salariés de 30 à 34 ans gagnaient 1,5 % de moins que la moyenne des salariés… 10 % de moins en 2000. http://www.inegalites.fr/spip.php?a…

==> Conclusion en forme de provocation par Jean-Pierre Petit, directeur de la recherche économique à Exane BNP Paribas)

« Les baby-boomers n’hésitent pas à multiplier les engagements qui pèsent sur les autres classes d’âge. [Cela] illustre les choix d’une génération égocentrique et rentière qui finit par euthanasier ses jeunes pour perpétuer son bien-être. »

c’est ici : http://www.jeudi-noir.org/spip.php?…

Rendez-vous avec Jean-Louis Borloo, Invitez vous au débat !

C’est officiel, Jeudi-Noir a rendez-vous avec le ministre du logement, Jean-Louis Borloo.

Après quelques mails sans réponse, Jeudi-Noir a décidé d’aller demander rendez-vous directement, en s’invitant lors d’une conférence de presse ! Nous étions donc 3 à la conférence de presse que le ministre donnait le mercredi 22 novembre.

Evidemment, l’objectif est de questionner l’action du gouvernement face au malaise généralisé du logement, et d’envisager (enfin) des mesures concrètes et directement applicables…

Politiques publiques contra-cycliques, refonte des aides au logement pour qu’elles solvabilisent réellement les locataires sans contribuer à la hausse des loyers, encadrement des baux de relocation, application de la taxe sur les logements vacants (actuellement quasiment non appliquée car il faut un minimum de 3 ans de vacance), réquisition des logements vides (actuellement quasiment non applicable car il suffit au propriétaire d’annoncer que des travaux sont prévus), donner la priorité aux logements sur les bureaux, conditionner les aides à la pierre (Robien) etc…

Voici une liste, ni exhaustive, ni hiérarchisée de mesures qui paraissent évidentes, qui fonctionnent à l’étranger, qui sont faciles à mettre en oeuvre et ne coûtent rien à l’Etat, mais que personne n’a souhaité tenter de mettre en oeuvre…

Vous aussi, invitez-vous au débat !

A vous de jouer, utilisez ce forum comme un cahier de doléances, comme un livre de propositions, ou comme vous le voulez, du moment que ça reste constructif…

L’ensemble de ces posts seront anonymisés puis portés au ministère !

L’équipe de Jeudi-Noir PS : Merci de vous auto-modérer

Jeudi Noir chez Borloo

Bienvenue sur le site de Jeudi-Noir

Dimanche 3 décembre, Jean-Louis Borloo, ministre de la cohésion sociale, de l’emploi et du logement recevait une délégation de 5 membres du collectif Jeudi-Noir. Le ministre a défendu son bilan et le nombre de constructions de logements, et annoncé la prochaine mise en place d’une Garantie contre les Risques Locatifs, potentiellement décisive, mais dont les contours restent à définir.

Au final, malgré près de 2 heures de réunion au cours desquelles Jean Louis BORLOO s’est dit « bluffé » par la technicité des militants de Jeudi Noir, aucune réponse n’a été apportée à l’urgence de la situation.

Retrouvez ici la déclaration de sortie de Jeudi-Noir

D’après le ministre, la baisse des prix est amorcée. Mais doit-on attendre cette baisse pour répondre à l’urgence ? Face à l’absence de mesures concrètes et d’application immédiate, Jeudi-Noir lance un préavis de grève des loyers pour mars, à la fin de la trève hivernale ; A ce moment, ceux qui ne peuvent payer un loyer devenu délirant seront à nouveau expulsables, et en solidarité, nous appelons l’ensemble des locataires ayant un taux d’effort (part du revenu consacrée au loyer) supérieur à 25% à se joindre à ce premier mouvement de grève des loyers. A l’image du Téléthon, un site internet sera consacré à l’enregistrement de tous les loyers que tous les grévistes s’engageront à ne pas verser durant toute la durée de la grève.

Car à l’instar de l’emploi, le logement n’est pas un bien comme les autres.

D’ici là, Jeudi-Noir continuera à mobiliser autour du mal-logement, en visant en particulier ces 2 millions de logements vacants en France.

L’équipe de Jeudi-Noir

Retrouvez la galerie de photos de la sortie du ministère, et de l’action dans une studette de 11m² à 580 euros à 2 pas, en plein VIIème arrondissement Copyright Cyril Cavalié

Jeudi-Noir c’est quoi ? Un collectif qui a décidé d’attaquer le mal-logement via des actions festives et militantes… En savoir plus

Retrouvez ici les différentes actions menées par Jeudi-Noir…, et là les premières retombées médiatiques du collectif

Cliquez sur l’image pour le récit de notre dernière intervention festive, en agence !

Si ce mode d’action festif vous intéresse, n’hésitez pas à vous en inspirer, un Kit Jeudi-Noir est d’ailleurs à votre disposition !

Enfin, un appel à témoignages est lancé, rendez-vous ici pour donner votre avis sur la gestion des locataires par les agences !

Action du 18 novembre 2006

Samedi, de manière un peu improvisée, Jeudi-Noir s’est invité dans une agence…

Hé oui, c’est bien gentil de s’en prendre aux propriétaires particuliers qui abusent, mais il ne faut pas oublier les agences…

Commissions d’agence proportionnelles au prix de vente (qui favorisent la hausse des prix), demandes de renseignements et de papiers illégaux, sources de discriminations multiples, frais d’agence abusifs (de rédaction de bail, d’état des lieux, de quittance) et de toute manière proportionnels au loyer (qui donc augmentent avec les frais de relocation, même si le travail est le même), les agences immobilières sont en général de bonnes candidates à nos instrusions festives.

Sans compter que ces agences sont souvent plus spacieuses que les studios que nous visitons, ce qui permet d’y faire rentrer plus de monde ;

Le résumé en vidéo par Zero-Tv et ValTv


Jeudi-Noir : Bulle du 18-10
Vidéo envoyée par ZeroTV

Et ici le résumé en images ! Copyright à Laurent Hazgui

Et avec près de quatre fois plus d’agences immo que de boulangeries à Paris, il y a de quoi faire !

Voici donc comment nous avons commencé avec Hestia, chaîne d’agence de listes de sinistre réputation qui nous a été « recommandée » sur la liste noire de Jeudi-Noir : on vous vend une liste d’appartements en théorie disponibles pour 150 à 250 euros, sans aucune garantie.

Tant pis pour vous si les appartements ne correspondent pas à vos choix, sont déjà pris depuis longtemps, ou si le propriétaire ne daigne pas regarder votre dossier…

Technique simple : nous sommes donc rentrés deux par deux jusqu’à envahir les lieux…

Surtout, nous étions accompagnés pour la première fois de Disco King en personne… Mystère sur ce nouveau personnage qui fera date dans l’histoire de l’immobilier, plus d’infos lors de la prochaine action…